Robert Arnoux

Formé à l’atelier Pierre Soulages de Charenton où l’artiste a longtemps vécu, Robert Arnoux crée des personnages tendant vers l’abstraction et l’épure pour exprimer l’essence de l’être.

On les croise depuis plusieurs années l’été dans les allées des plus beaux jardins de France et de Belgique tels Bagatelle à Paris, Sericourt près d’Arras, Annevoie près de Namur. Leurs silhouettes taillées dans un seul bloc sont comme un miroir tendu au promeneur, un concentré d’humanité figée et pourtant terriblement vivante. Elles semblent observer les passants pour, comme le dit le grand écrivain Christian Bobin « ouvrir leur cœur, ne serait-ce qu’une seconde, mais une seconde n’est-ce pas l’éternel ? ». Tel un créateur de mode, Robert Arnoux habille ses formes universelles de parures diverses qui vont de la beauté minérale de la fresque (technique ancestrale qu’il a adaptée à la sculpture) aux micas doré ou rose du Brésil en passant par les feuilles d’arbre ou la phosphorescence. Avec lui, nous découvrons qu’ainsi parés, ses personnages nous racontent à chaque fois une nouvelle histoire qui n’est autre que la nôtre.

Pour la première fois à la galerie Jardins en Art, Robert Arnoux présente trois sculptures, dont une parée de feuilles d’érable : « la jeune fille de la forêt ». La galerie consacrera son exposition d’été 2017 à ses œuvres les plus récentes.


Site officiel : www.robertarnoux.com

Seuls au monde

Seuls au monde


>> Plus d'informations

Dame en noir

Dame en noir


>> Plus d'informations

Homme et Femme de la forêt

Homme et Femme de la forêt


>> Plus d'informations

Ondine de la forêt

Ondine de la forêt


>> Plus d'informations

Femme enceinte

Femme enceinte


>> Plus d'informations

Tête à tête

Tête à tête

Céramique
30 x 10 x 20 cm
>> Plus d'informations

Le baiser

Le baiser

(230 x 60 cm)
©Yann Monel
>> Plus d'informations

Jeune fille de la forêt

Jeune fille de la forêt

(185 x 40 x 40 cm)
©Yann Monel
>> Plus d'informations